lundi 8 novembre 2010

Vulgarité, obscénité…

art erotique penetration
taille originale : 42 X 29,7 cm

« Dans le roman chinois, la vulgarité dans le traitement des rapports amoureux est volontaire, elle fait partie du dévoilement bouddhique de la vanité des désirs, comme de tout attachement au monde sensible. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire