samedi 25 décembre 2010

Un geste qui montre…

dessin erotique exhibition sexe feminin
taille originale : 27 x 36 cm
(teintes approximatives)

« Avant (cette antériorité est spatiale et non temporelle) le signe et toute problématique de signification, un geste qui montre non pas pour signifier, mais pour englober dans un même espace (sans dichotomie idée-mot, signifié-signifiant), disons dans un même texte sémiotique, le “sujet”, l’“objet” et la pratique. Cette procédure rend impossible ces notions de “sujet”, “objet” et pratique en tant qu´entités en soi, mais les inclut dans une relation vide (le geste = montrer) de type indicatif mais non signifiant, et qui ne signifie que dans un “après” — celui du mot (phonétique) et de ses structures. »
Cela fut écrit, pris au sérieux et même admiré dans le monde savant, d'aucuns même raisonnèrent encore ou contre-raisonnèrent sur ces théories, comme si personne ne soupçonna alors que cela pût être un pur délire. Où nous mène l'esprit de sérieux ?

1 commentaire: