mardi 8 mars 2011

Apprendre à partager…

dessin erotique pornographique fellation triolisme
taille originale : 27 x 36 cm

« En tant que les hommes sont tourmentés par des affects qui sont des passions, ils peuvent être réciproquement contraires les uns aux autres.
Démonstration
Un homme, Pierre, par exemple, peut être la cause du fait que Paul soit attristé, parce qu'il a en lui quelque chose de semblable à un objet que Paul hait, ou parce que Pierre est seul à posséder un objet que Paul aime également, ou pour d'autres causes ; de là viendra que Paul haïra Pierre, et par suite il arrivera aisément que Pierre haïsse Paul en retour, et ainsi qu’ils s’efforcent de s’infliger réciproquement un mal, c’est-à-dire qu’ils soient réciproquement contraires. Mais un affect de Tristesse est toujours une passion ; donc, les hommes qui sont tourmentés par des affects qui sont des passions, peuvent être opposés les uns aux autres.
Scolie
J’ai dit que Paul peut haïr Pierre, parce qu’il imagine que Pierre possède ce que lui-même aime également ; il semble qu’il en résulte d’abord que ces deux hommes se causent réciproquement un dommage parce qu’ils aiment le même objet, et donc parce qu’ils s’accordent en nature. Si nous voulons pourtant utiliser une balance juste pour examiner les arguments, nous verrons que tout cela est parfaitement cohérent. Ces deux hommes en effet ne sont pas réciproquement un obstacle dans la mesure où ils s’accordent en nature, c’est-à-dire en tant qu’ils aiment tous deux le même objet, mais en tant qu’ils se distinguent l’un de l’autre ; car en tant qu’ils aiment le même objet, l’amour de chacun d’eux est par là même renforcé, c’est-à-dire que la Joie de chacun d’eux est renforcée. Il s’en faut donc de beaucoup qu’ils soient réciproquement cause de souffrance en tant qu’ils aiment le même objet et qu’ils s’accordent en nature. La vraie raison comme je l’ai dit, est qu’on les suppose distincts par nature. Nous supposons en effet que Pierre a l’idée d’un objet aimé, et qu’il possède actuellement, tandis que Paul a l’idée d’un objet aimé mais perdu. De là vient que l’un soit affecté de Tristesse tandis que l’autre est affecté de Joie et que, dans cette mesure, ils sont réciproquement contraires. Et nous pouvons aisément montrer par le même raisonnement que les autres causes de haine proviennent de cela seulement par quoi les hommes se distinguent en nature, et non pas de ce en quoi ils s’accordent. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire