samedi 12 février 2011

Fidélité /infidélité

dessin erotique pornographique triolisme
taille originale : 36 x 27 cm

« Comment ! lui dis-je madame, si j’avais entrepris de vous plaire et que j’eusse le bonheur d’y réussir, trouveriez-vous bon que je vous manquasse de fidélité ?
—Pourquoi non ? dit la marquise, l’infidélité est un grand mot souvent mal appliqué. En amitié, c’est un crime, mais si jamais nous nous trouvions simplement du goût pour l’autre, je ne prétendrais pas être l’unique objet de vos attentions. Une telle prétention serait à la fois une tyrannie insupportable pour vous, et une folie cruelle pour moi-même. Jouissons toujours d’un bien comme s’il ne devait jamais finir, et sachons le perdre comme n’y ayant aucun droit.
Croyez-vous que je n’aie jamais eu d’occasion de m’attacher aussi follement que beaucoup d’autres ? Peut-être dois-je une partie de ma philosophie à ma propre expérience, mais j’ai réfléchi de bonne heure sur ce sujet et je me suis fait un plan de vie en conséquence de mes réflexions. J’ai songé à nourrir mon esprit de connaissances plus agréables que pénibles, et capables du moins d’empêcher la solitude ou la vieillesse de m’effrayer, à défendre mon cœur de toute passion tyrannique et à goûter les plaisirs que les mœurs régnantes me permettent.
Ce n’est pas que je les approuve ces mœurs ; si elles devenaient plus régulières, il y aurait à gagner pour tout le monde. Si cela n’est pas, que les hommes s’en prennent à eux-mêmes ; qu’ils cessent de crier au dérèglement ou de croire qu’il y ait une morale différente pour les deux sexes. »

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire