samedi 7 janvier 2017

CJ

dessin pornographique fellation
taille originale : 29,7 x 21

Il commença à se branler un peu dans sa bouche, faisant juste pénétrer son gland jusqu’à la collerette. Sa bouche à elle était chaude, très humide et volontairement inerte à sa demande. Il venait tapoter le pourtour de ses lèvres, se frotter à sa langue. Le bout de sa bite était maintenant tout enduit de salive et prenait de plus en plus de place dans sa bouche où elle grossissait à mesure que son désir montait depuis la base de son membre. Il sentit qu’elle en voulait plus. Il savait qu’elle mouillait, ses petits halètements ne mentaient jamais. Il étendit le bras pour rejoindre son entrejambe, écarta délicatement le tissu de la culotte au niveau du sexe de Betta et passa son majeur très légèrement depuis le bas de sa fente, remontant lentement vers le haut. La texture était parfaite, une viscosité de premier choix, chaude et fraîche à la fois. Son doigt glissa vers son clito. Elle eut un frisson et agrippa son poignet fermement :
- Sam, s’te plaît, prends-moi avec ta queue d’abord. J’ai envie de toi dans mon cul.
- Viens là, retourne-toi et mets-toi à genoux sur le bord du canap… ouais…là.
Il la regarda se mettre en position, toujours en agitant un peu sa queue dans sa main droite. Puis il attrapa sa taille et fit descendre sa culotte jusqu’aux genoux, pas plus bas afin que ça l’entrave quand elle voudrait écarter les jambes. Elle remuait ses fesses blanches en remontant elle-même son t-shirt jusqu’à ses seins. Elle lui dévoilait ses reins. Elle savait que ça le rendait fou. Il posa sa main au bas de son dos pour la faire basculer en avant, et qu’elle lui présente bien son cul.
dessin pornographique sodomie
Femmes admirables
(politique et pornographie mêlées)
taille originale : 21 x 29,7

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire